L’artiste Marcus McAllister

Je ne me souviens pas avoir vu Marcus sans son carnet à croquis. L’objet, je devrais dire ce grimoire, relié à la main par un lien plus sûrement que le cœur à l’esprit, ne le quitte jamais ; et cent fois par jour offre, au regard de celui qui se promène auprès de l’artiste, un monde infini de couleurs, de formes et personnages, une spirale de vies parallèles, mystiques où l’aquatique se joue  de la mémoire, de la chromatique et du quotidien. La page disparaît ou plutôt se dilate pour s’évanouir, à peine effleurée par cet univers vibratoire et sonore, tant il nous absorbe. L’oeuvre est multiple, très H2O en somme !

Galerie Polysémie – 6 bis rue des Récollets (Galerie B&B) Paris. Du 6 au 11 décembre 2016. Hâtez-vous !

Billet d’Isabel da Rocha

http://www.marcusmcallister.com

marcus-mc-allister

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s