2 février : Journée internationale des zones humides.

2 février 1971 : Signature de la Convention sur les zones humides dans la ville iranienne de Ramsar.

Mais que signifie cette appellation de « zones humides » ? Je cite la Convention : « tous les lacs et rivières, les aquifères souterrains, les marécages et marais, les prairies humides, les tourbières, les oasis, les estuaires, les deltas et les étendues intertidales, les mangroves et autres zones côtières, les récifs coralliens et tous les sites artificiels tels que les bassins de pisciculture, les rizières, les réservoirs et les marais salants. »  Cela nous donne une meilleure compréhension de l’importance de cette sauvegarde et de la nécessité d’une gestion équitable de ces espaces. Les zones humides sont vitales pour la survie des espèces, le maintien de la biodiversité dont elles sont le berceau, l’apport en eau douce… Elles sont cependant en régression tant en qualité qu’en superficie dans le monde entier. Dans les faits, en ce début 2017, elles ont disparu à plus de 50% tant en France que dans le Monde.

En 1962, le Docteur Luc Hoffman organise la conférence MAR (Marécages) aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue et lance un appel afin qu’une Convention regroupant les différents acteurs internationaux et listant les zones humides importantes soit créée. La convention de Ramsar sera signée neuf ans plus tard par 18 pays réunis en conférence.  Il s’agit d’un traité intergouvernemental servant de cadre à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides, de leurs ressources et permettant de lutter contre les catastrophes naturelles. Actuellement, elle regroupe 169 adhérents, 2 260 sites Ramsar représentant une surface totale de 215,276,293 hectares ! L’Unesco est dépositaire du texte de la Convention et a pour charge de recevoir les dossiers d’adhésion.

La Convention est entrée en vigueur en France en 1986, 45 sites en font maintenant partie dont la Brenne, les Basses Vallées Angevines, les Marais salants de Guérande et du Mées, le Golfe du Morbihan, la Baie du Mont7-Saint-Michel, les étangs de la Champagne humide… La superficie totale est de 3,623,749 hectares.

Wetland is a water bank

Chaque année les pays et organismes adhérents célèbrent cette convention de Ramsar.

Notre petite zone humide des Rinceaux à Molineuf Valencisse n’en fait pas partie, mais nos collectivités, la Région et le Syndicat mixte du Bassin de la Cisse s’emploient activement à sa préservation, son entretien et en ont fait une très belle promenade pédagogique. Si vous ne la connaissez pas encore, je vous y invite à emprunter ses passerelles et sentiers qui vous mèneront vers la rivière Cisse ou la « mare refuge » à travers 10 hectares de zone humide restaurée. Célébrons-la !

20170106_113831_mg_2849les-rinceaux_photo-idr

Billet d’Isabel da Rocha

Sources : Le site Ramsar

Les zones humides de France

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s