Liska Llorca

Liska llorca

« Les femmes de l’eau » – Performance.

« Si vous cherchez à parler avec les anciens du pays, il y en a toujours un qui vous parlera de la lavandière, lui même l’aurait vue, ou alors il vous rapporterait cela des paroles de son grand père ou de son oncle dans le temps.

La lavandière, l’image que nous nous en faisons est celle de ces femmes qui battaient lors des grandes buées les chemises et linges de la famille, moi, lui, l’ancien vous parlera de cette fée, cette macrale, ces lavandières joueuses et fantômes parfois bienveillantes, parfois malveillantes qui traînent vers minuit dans les cours d’eau et attirent par leurs rires et leurs beautés les retardataires.
Les sirènes de nos contrées…

Les tissus, les chemises rappellent l’humanité celle de la femme blanchisseuse des âmes, acceptant dans leurs couches de lever le tissu pour calmer les colères des hommes. Ces chemises exhibent aussi les lavandières macrales, et peut-être entendrons-nous, si nous prêtons l’attention, le clapotis et les éclaboussures de leurs jeux… »

Texte et dessin ©Liska llorca

Site internet de l’artiste :
https://www.liskallorca.fr